L’harmonie : les règles du jeu

Vous est-il déjà arrivé d’être confronté à la difficulté qui consiste à apprendre en une soirée toutes les règles d’un nouveau jeu ? Vos amis qui le pratiquent régulièrement avec bonheur veulent rapidement y jouer avec vous alors que vous n’avez encore pas compris quel est le but du jeu ! Ce moment censé être agréable peut finir en cauchemar !  C’est ce genre d’expérience qu’ont connue beaucoup de musiciens quand ils ont voulu commencer l’harmonie.Pour avoir enseigné cette discipline musicale pendant des décennies, j’ai observé toutes sortes de réactions à l’énoncé des principales règles d’harmonie à un groupe d’élève : de l’émerveillement à l’écœurement en passant par l’évanouissement !

# 1 L’harmonie, quésaco ?

Comme disent les provençaux, Quésaco ? Pour faire simple, l’harmonie consiste à choisir des accords pour accompagner une mélodie. Et pour aller plus loin dans sa définition, c’est la vision verticale de la musique : comme si on découpait en tranches les sons qui sont produits au même moment. Jusqu’au XXe siècle, ces sons (3 ou plus) portent le nom d’accords. Et ces accords se construisent et s’enchaînent selon des règles, des principes que les compositeurs ont suivis en constatant qu’ils favorisaient de belles sonorités.

# 2 Pour que l’harmonie demeure un plaisir 

Depuis quelque temps, la question de l’accessibilité des musiciens à la création et en particulier à l’harmonie s’est imposée à ma réflexion.  L’harmonie ne devrait-elle pas être considérée comme un plaisir plutôt qu’un casse-tête ? un jeu plutôt qu’un travail ennuyeux ? Certainement, mais quelle pédagogie peut permettre cela ?# 3 Enseigner, c’est se remettre en questionLorsque j’étais jeune professeur, je reconnais avoir pensé que l’harmonie était une discipline très ardue et discriminante en raison de la difficulté due à la lecture traditionnelle des voix en clé d’Ut. 

# 3 Enseigner, c’est se remettre en question

Lorsque j’étais jeune professeur, je reconnais avoir pensé que l’harmonie était une discipline très ardue et discriminante en raison de la difficulté due à la lecture traditionnelle des voix en clé d’Ut. 

Mais j’ai compris, par la suite, que son enseignement en clés usuelles (sol et fa) la rendait abordable à beaucoup.  

Puis il y a eu l’époque où cet enseignement a failli disparaître des conservatoires supérieurs de musique – un peu comme les vestiges d’une langue morte, époque qui m’a beaucoup remis en question : valait-il la peine d’enseigner l’harmonie ? J’ai ensuite trouvé une grande satisfaction à développer ce que j’appelle l’écriture libre, c’est-à-dire permettre à mes élèves, à côté de leurs travaux traditionnels d’harmonie, de composer des créations personnelles sur différentes thématiques et de les faire jouer en fin d’année.Néanmoins, les résultats m’ont amené à considérer qu’il manquait un guide à ce travail. Et c’est en envisageant l’enseignement en ligne que j’ai mis au point une pédagogie progressive de la création musicale au clavier.Je l’affirme : il est possible d’aborder la création musicale et avec elle l’harmonie, de façon à ce qu’elle demeure un véritable plaisir. À quelles conditions ?

# 4 Quatre conditions

1. Se mettre d’accord sur la définition des termes musicaux qui constituent les notions de base et y avoir accès facilement pour y revenir autant de fois que nécessaire.
Pour cela, je vais proposer prochainement un Quésaco musical qui va consister à présenter en moins de 3’ de vidéo au tableau et surtout au piano, les termes musicaux définissant les notions de base nécessaires à la création. Quand cela se révélera nécessaire, je renverrai aussi à mes focus (15 à 20′ chacun) que je continuerai à développer.

2. Se fixer des objectifs très progressifs de composition

1er palier : composer une petite mélodie pour clavier avec son accompagnement. Ses objectifs sont simples :
Mettre en place 3 accords au clavier dans diverses tonalités
Concevoir une mélodie à partir de ces accords
Réaliser un petit habillage rythmique

2e palier : approfondir ce type de création avec pour nouveaux objectifs :
Utilisation de tous les accords à 3 sons (et leurs renversements) ainsi que l’accord à 4 sons de 7e de dominante
Étude approfondie de l’écriture d’une mélodie
Connaissance de 10 styles rythmiques de composition

3e palier : l’harmonisation de mélodies données à l’aide de chansons originales

3. Inclure les grands principes de l’harmonie quand on s’y trouve confronté, à pied d’œuvre : comment faire pour que ça sonne bien ?
C’est en composant sa musique au clavier, que je fais découvrir peu à peu, les règles d’harmonie. Les vidéos me permettent de m’arrêter sur chacun de ces principes sonores, en se posant la question : qu’est ce qui sonne le mieux et pourquoi ? 

4. Pouvoir vérifier immédiatement leur bien-fondé, par le clavier
J’ai pris le parti que cet enseignement passe par l’utilisation d’un clavier, que ce soit pour chercher des idées mélodiques ou harmoniques, pour vérifier les idées que l’on a trouvées sur sa feuille à la table et bien sûr, pour jouer soi-même sa création. Mais il faut savoir que le niveau pianistique évolue selon les paliers :

1er palier : avoir débuté l’apprentissage, soit 2 (à 3) ans de pratique en tant que débutant.
2e palier : niveau intermédiaire soit 3 (à 5) ans de piano
3e pallier : j’adapte mon enseignement au niveau pianistique et au projet de chacun. 

# 5 Et ceux qui ne sont pas pianistes ?

Pour ceux qui fréquentent des écoles de musique et jouent d’un autre instrument que le piano, il est souvent possible de suivre des cours dits de piano complémentaire et une ou deux années suffisent. Pour les autres je ne saurais trop recommander de suivre un cours avec un professeur afin d’acquérir les bases. En réalité votre niveau de clavier progressera en même temps que vous suivrez ces cours en parallèle. 

# 6 Se jouer des règles d’harmonie  

Ainsi apprendre l’harmonie est vraiment accessible à tous ceux qui savent jouer un peu de clavier. En réalité on ne s’aperçoit même pas qu’on est en train de le faire, poussé par le plaisir de créer sa musique à la table et au clavier.Vous pouvez retrouver tous les articles, ou mes formations sur mon site.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :