Pratique moderne des modes anciens

# 1  Six modes anciens

Comme à mon habitude, j’aborde aujourd’hui le sujet des MODES ANCIENS avec le regard du compositeur ou de l’improvisateur, c’est-à-dire de celle ou celui qui veut les utiliser facilement dans sa pratique musicale.

Un mode, c’est une famille de tonalités (12 tonalités puisque 12 sons différents peuvent en constituer la tonique) qui ont la même organisation des sons en commun. Leurs gammes représentatives présentent le même enchaînement de tons et de ½ tons.

Pour comparer et utiliser facilement ces 6 modes, et par conséquent les 72 tonalités qui en découlent, je les présente dans un tableau à partir de 2 d’entre eux qui, bien qu’anciens, nous sont familiers : le mode Majeur et le mode mineur sans sensible.

# 2 Ce que l’on conçoit bien…

Ce tableau se lit de bas en haut, du mode le plus sombre au mode le plus clair. Il comprend deux groupes de 3 modes : 2 modes encadrant le mode référence MINEUR pour les 3 du bas (possédant une 3ce mineure entre les Ier et IIIe degrés) et 2 modes encadrant le mode référence MAJEUR pour le haut (3ce Majeure entre les Ier et IIIe degrés). 

Les 6 modes sont présentés dans la gamme du ton de LA pour en faciliter la comparaison et la mémorisation. Ils sont donc transposables 11 fois. Les degrés I et V des 6 modes sont invariants. Ils constituent la « colonne vertébrale » des 6 tonalités de LA ainsi dénommées (de la plus sombre en bas à la plus claire en haut) :

LA sous-mineur, LA mineur, LA sur-mineur, LA sous-Majeur, LA Majeur et LA sur-Majeur.

# 3 … s’énonce clairement !

Je vous suggère d’imprimer la pièce jointe contenant le tableau complet pour suivre la vidéo.

Remarquez dans le tableau comment chaque mode encadrant les 2 modes références possède UN degré qui le caractérise :

– LA sous-mineur : le sib [IIe degré]

– LA sur mineur : le fa# [VIe degré]

– LA sous-Majeur : le sol naturel [VIIe degré]

– LA sur-Majeur le ré# [IVe degré]

# 4 …et les mots pour le dire arrivent aisément .

Il est temps maintenant de visionner mon focus « Utilisation moderne des modes anciens » où vous allez pouvoir «goûter » la présentation de ces 6 modes et en écouter une application.

# 5 Pour conclure

Bien entendu, ce tableau de 6 modes anciens n’est en aucun cas une présentation des modes anciens. Il est là pour faciliter un usage direct de 6 d’entre eux dans le langage courant [classique ou autre]. Vous pouvez donc facilement choisir une tonalité, jouer les 6 gammes correspondant aux 6 modes présentés du plus sombre au plus clair et créer ou improviser un thème qui évolue dans ces 6 « couleurs ».

Il n’en reste pas moins vrai que ces 6 modes posent la question des accords qui doivent les accompagner ! J’aborderai cette question dans un focus d’ici quelque temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :