La pensée Musicale Harmonique, pourquoi?

Métier musicien, enchanté ! LPMH

« Qu’est-ce que vous faites dans la vie ? »

« Je suis musicien. »

« Ah ! et à part ça, quel est votre métier ? »

Surprise en écoutant votre composition LPMH

L’opinion publique cantonne l’activité de musicien à un passe-temps, pas à une profession. Et quand je réponds- Je suis professeur d’écriture !, je sens la perplexité dans laquelle je plonge mon interlocuteur.

Apprendre la peinture, la sculpture en découvrant les principes fondateurs de ces arts et en les pratiquant sur les traces des anciens maîtres est une notion facilement admise. Il n’en va pas de même pour l’apprentissage de l’écriture de la musique, comme si cet art était réservé à une élite de musiciens « touchés par la grâce ».

Etudes de peinture comme études musicales LPMH
livres désuets dépassés LPMH

Par ailleurs, en raison de l’évolution du langage musical, les musiciens pensent souvent que l’enseignement de l’harmonie, du contrepoint, de la fugue sont totalement désuets.

Bien au contraire, je défends l’idée que l’apprentissage a minima des bases de l’écriture musicale devrait faire partie de la formation initiale de tout professionnel de la musique. Voilà ce qui m’a donné fortement envie d’ouvrir ce blog : La Pensée Musicale Harmonique.